Eine Regalwand in einem Hofladen mit vielen Produkten.

Guide pour vous lancer dans la vente directe

Eine Regalwand in einem Hofladen mit vielen Produkten.

Vous avez envie de vous lancer dans la vente directe ? Vous trouverez ci-dessous des conseils utiles pour réussir l’ouverture de votre stand de marché, commerce en ligne, service de livraison ou magasin de ferme. Tout début étant difficile, il est important de vous former, de vous faire conseiller ou de suivre le module « Accueil à la ferme ».

Débuts

Avant de vous lancer dans la vente directe, il convient de vous poser certaines questions. Avez-vous assez de ressources ? De quelles matières premières disposez-vous ? Quelle forme de vente directe allez-vous choisir ? Il s’agit non seulement de suivre une tendance, mais aussi de développer une activité de manière ciblée et rentable. La vente directe requiert également des connaissances dans le domaine de la transformation. Aimer le contact avec la clientèle est une condition sine qua non.

En quête d’inspiration pour les possibilités de transformation et les réalisations techniques ? Nous vous recommandons le classeur « Goûts et saveurs à composer soi-même ». À noter que ce classeur est conçu comme un guide de l’auto-approvisionnement. Les recettes doivent donc être adaptées aux exigences de la vente directe (p. ex. pour ce qui est de la teneur en alcool des liqueurs).

Inscription et directives

Inscription auprès de la commune

Vous devez obligatoirement annoncer votre nouvelle activité à la commune. Si elle est conforme à l’aménagement du territoire, la commune ne peut l’interdire.

Si la vente a lieu sur un terrain privé (stand ou véhicule) et non directement à la ferme, une autorisation de la commune n’est nécessaire que si la vente dure plus de trois mois. Exemple : vente hebdomadaire devant un magasin Lidl –> autorisation nécessaire

Inscription auprès du service cantonal de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires

Vous devez aussi impérativement annoncer votre nouvelle activité auprès du service cantonal de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. Pour ce faire, commandez le formulaire d’annonce auprès de votre canton.

Pour les exploitations Bio Suisse : inscription auprès de l’organisme de contrôle

Si vous gérez une exploitations Bio Suisse, vous devez annoncer toute transformation à la ferme auprès de l’organisme de contrôle bio (bio.inspecta ou bta) pour qu’il prépare votre certification en conséquence.

Aspects juridiques

La brochure du Forum la Vulg Suisse « Le droit dans l’agritourisme » peut être obtenue auprès des services de conseil agricole.

Nous vous recommandons aussi la brochure d’Agridea « Bases légales de la vente directe ».

Aménagement du territoire

La construction de locaux liés à la vente et à la production ou le réaffectation desdits locaux requiert un permis de construire. Vous pouvez déposer votre demande de permis auprès de votre commune. Les autorités cantonales compétentes se chargeront de vérifier votre demande.

–> Législation régissant la construction

Législation fédérale sur les denrées alimentaires

Lors de la manipulation de denrées alimentaires, il convient de respecter la loi sur les denrées alimentaires et l’ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels.

–> Vous trouverez d’autres lois et règlements sur les aliments en cliquant ici.

Aliments produits par des exploitations tierces

Dans votre magasin de ferme, vous pouvez vendre non seulement vos propres produits, mais aussi ceux d’exploitations tierces. Si l’espace de vente est situé dans la zone agricole, les produits doivent provenir de la région, et plus de la moitié d’entre eux de l’exploitation où se trouve l’espace de vente ou des exploitations appartenant à la communauté de production.

–> Ordonnance sur l’aménagement du territoire

–> Ordonnance du DFI concernant l’information sur les denrées alimentaires

Devoir de diligence et hygiène

Dans la brochure « Bases légales de la vente directe », vous trouverez les dispositions actuelles en matière de vente directe (hygiène, étiquetage, etc.). Par ailleurs, vous trouverez dans la brochure « Local de transformation » des conseils sur la transformation des produits.

Autocontrôle

Vous avez besoin d’un plan d’autocontrôle. Ce plan comprend la description de l’exploitation, une analyse des risques, le plan des nettoyages, les fiches de traçabilité et les feuilles de contrôle des températures.

–> Vente directe et restauration à la ferme. Autocontrôle – classeur

–> Autocontrôle dans la vente directe et la gastronomie à la ferme

Vente de viande

Dans la brochure « Vente directe de viande », vous trouverez des informations de base sur la commercialisation de la viande.

Vente d’alcool

La vente de boissons alcoolisées requiert une patente. Celle-ci peut être commandée auprès de votre commune ou de la police du commerce. L’alcool ne doit pas être proposé en libre-service. Vous devez installer des panneaux d’information sur la protection des mineurs de manière bien visibles dans votre magasin.

–> Panneau – pour la protection de la jeunesse

–> Eaux-de-vie et liqueurs pour la vente directe

Marché hebdomadaire

Vous trouverez ici un aperçu de tous les marchés de Suisse. (en allemand)

–> Vente et étiquetage des produits bio sur les marchés (en allemand)

Labels et étiquetage

Les produits doivent être correctement étiquetés.

–> Ordonnance du DFI concernant l’information sur les denrées alimentaires

–> Étiquetage officiel des produits de montagne et d’alpage

–> Ordonnance sur les déclarations de quantité

–> Feuille d’information « Confitures et gelées aux fruits, exigences légales »

–> L’ étiquetage des denrées alimentaires biologiques 

Prix

Le triangle magique de la formation des prix vous offre des points de repère pour fixer correctement les prix de vos produits. Vous devrez prendre en compte le prix de revient, le comportement de la concurrence et la disposition du groupe cible à payer.

Le prix de revient est à la base de tout. Vous trouverez des documents relatifs au calcul des prix en cliquant ici.

L’Union suisse des paysans met des prix indicatifs à votre disposition.

Systèmes de paiement/caisse

Nous vous recommandons de proposer le moyen de paiement sans espèces TWINT.

Heures d’ouverture

Les heures d’ouverture sont réglementées différemment d’un canton à l’autre. Renseignez-vous donc directement auprès de votre canton.

Sécurité

Quelles mesures de sécurité pouvez-vous prendre sur votre exploitation ? Fiche d’information sur la sécurité

Comment les visiteurs doivent-ils se comporter sur votre exploitation ? Règlement pour les visiteurs

–> Brochure du SPAA « Liste de contrôle »  

Vol

Systèmes de surveillance

Nombre de magasins de ferme sont la cible des voleurs. Un système de surveillance vous permet de garder une vue d’ensemble. Cependant, un tel système n’a pas forcément de sens pour toutes les exploitations. Renseignez-vous directement auprès d’un fabricant de caméras de surveillance. Veuillez aussi respecter à tout prix la protection des données.

Prévention

Voici quelques conseils pour éviter les vols :

  • Encourager le client à payer sans espèces, par exemple avec TWINT
  • Vider souvent la caisse
  • Pour les magasins avec service : saluer le client lorsqu’il entre dans le magasin
  • Montrer sa présence, établir un contact visuel
  • Aménager un local de réserve, de sorte que toute la marchandise ne se retrouve pas en rayon

Contact et aide

Vous avez besoin d’aide ? Chaque canton dispose d’un service de conseil pour la vente directe. Cliquez ici pour retrouver les coordonnées du service de votre canton